Accueil > A propos de nous > Nos prises de position > Pekin +25

Pekin +25

jeudi 7 novembre 2019

Tous les 5 ans, les Etats évaluent au niveau national, régional et international les progrès effectués dans l’application de la Plateforme de Pékin, texte international sur les droits des femmes adopté en 1995.
En 2020, ce bilan sera croisé avec celui de l’application de la CEDAW/CEDEF, convention pour l’élimination des violences faites aux femmes adoptée en 1979 et des objectifs de développement (ODD) des Nations unies. Les Etats présentent leur bilan sous forme de rapport.

Les ONG ont la possibilité de présenter leur contre-rapport, ce que Femmes solidaires a pu faire grâce à un effort collectif important

La Conférence Mondiale des Femmes a eu lieu en 1995, à Pékin (Beijing) en Chine.
Lors de cette conférence, la Plateforme de Pékin et son protocole facultatif ont été signés.
Il s’agit d’un des textes majeurs concernant les droits des femmes.
25 ans plus tard, les Nations unies, en lien avec les Etats membres et plusieurs
ONG ont décidé de proposer une année d’évaluation de l’application de la Plateforme
(ainsi que de la CEDAW/CEDEF et des Objectifs de Développement du Millénaire des
Nations unies).

Pékin+ 25 va se dérouler en 3 temps forts :
- la consultation des ONG en octobre 2019,
- le bilan des Etats en mars 2020
- Génération égalité en mai au Mexique et en juillet en France.
Femmes solidaires participera à toutes les étapes du processus

Les Etats ont déposé en juin dernier un premier rapport de leur application des engagements pris avec la Plateforme de Pékin, La Cedaw/Cedef et les objectif de
développement du Millénaire.
Les ONG bénéficiant d’un Statut consultatif, comme Femmes Soldaires, peuvent déposer un contre-rapport.
Voici ce contre rapport :


Voir en ligne : Contre rapport

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.